Kyoto : Ce qu’il faut absolument visiter !

Kyoto est une ville à taille humaine où l’on se sent bien. Quand on arrive à la gare de Kyoto, on n’imagine pas tout ce qu’on va pouvoir découvrir ici. Entre châteaux, forêts, parcs, jardins zen et temples, Kyoto a de multiples visages pour qui se donne la peine de le découvrir. Idéalement, je vous conseillerais de passer 3 voire 4 jours sur Kyoto pour faire le tour des endroits à voir et profiter pleinement de la ville.

Voici une idée d’itinéraire :

A noter : Au départ de Kyoto, on peut également visiter Nara voir Osaka qui sont à 1 heure en train.

Commençons la visite …

Le temple d’or – Kinkaku-ji

kinkaku-ji-temple-or

Incontournable ! Ce lieu est vraiment à faire, voir car le parc est magnifique et le temple d’or est impressionnant. Il est recouvert de feuilles d’or et il brille au point qu’on ne voit que lui au départ. Nous y sommes allés un jour de pluie et pourtant c’était déjà fou à voir alors je n’imagine pas ce que ça donne beau temps.

  • Prix : 400 Yens
  • Comment s’y rendre : En bus 12, 59, 101, 102, 204, 205
  • Site web (en japonais avec un peu d’anglais)

Le pavillon d’argent – Ginkaku-ji

ginkaku-ji-temple-argent

Moins impressionnant que le temple d’or, j’ai cependant trouvé son parc plus sympa à visiter avec entre autre ce jardin de sable au milieu. Les dessins qui sont réalisés sur le sable sont très beaux et bien évidemment parfaitement réalisés. Pour la petite histoire, le temple (bouddhiste) n’est malheureusement pas recouvert d’argent mais à l’origine il aurait du l’être. Ca ne s’est jamais fait pour cause de guerre. Cependant, pas de panique, ce lieu vaut le détour et mérite qu’on le visite ne serait-ce que pour pouvoir comparer les deux temples.

  • Prix : 500 Yens
  • Comment s’y rendre : En bus 5, 17, 32, 100, 102, 203, 204
  • site web

Le château Nijo

nijo-jo

nijo-jo-entree

nijo-jo-details-entree

jardin-chateau-nijo

Situé en plein cœur de Kyoto, ce château ne ressemble pas aux autres châteaux que vous pouvez visiter au Japon (Himeji, Matsumoto, Osaka, …). Il est plus petit mais les décorations sont magnifiques entre la sculture du bois, les peintures, la qualité des matériaux employés. Le jardin japonais qui l’entoure est à visiter aussi avec de nombreux cerisiers japonais et un beau lac. C’était la résidence d’un shogun (seigneur d’une province).

  • Prix : 600 yens
  • Comment s’y rendre : A pied car c’est en plein centre. Bus : 8, 9, 10, 12, 50, 93, 101, 201, 202, 206
  • Site web

Heian-jingu

heian-jingu-kyoto

heian-jingu-cours

sakura-heian-jingu-kyotoheian-jingu-parc

heian-jingu-sakura

Sanctuaire shintô, Heian-jingu est un lieu qu’il faut visiter lors de votre venue à Kyoto.
Lorsque l’on entre dans le sanctuaire Heian, on passe forcément sous un immense torii (hauteur : 25m)  ! C’est vraiment impressionnant !
Il y a deux parties dans ce sanctuaire, le temple et les jardins. Lorsque nous y étions, il y avait une cérémonie et c’était très intéressant de regarder les faits et gestes des personnes présentes. Il est par contre impossible de prendre des photos. Dans la cour, un cerisier centenaire tout fleuri est présent et offre une image de robustesse malgré les années.
Ensuite, nous sommes allés dans les jardins et je dois dire que j’ai trouvé cette partie vraiment splendide. C’est très grand et bien entretenu. Les cerisiers sont beaux, il y a une petite rivière qui serpente entre les arbres et qui se jette dans un lac dans lequel vous pourrez voir des poissons et des tortues. Un pont couvert enjambe le lac, la construction est vraiment magnifique.
NB : La peinture rouge des bâtiments fait référence à l’énergie spirituelle. C’est pour cette raison que vous verrez cette couleur dans tous les temples que vous visiterez et sur quasiment tous les Toriis que vous croiserez.

  • Prix : Gratuit pour la visite du temple, seuls les jardins sont payants : 600 Yens
  • Comment s’y rendre : Bus : 5, 32, 46, 57, 100
  • Site web (choix de la langue en bas à droite – apporte peu d’informations utiles pour la visite)

Le parc Murayama

Incontournable parc de Kyoto, vous y passerez forcément ! Il y a toujours beaucoup de monde mais ça reste un endroit agréable quand on s’éloigne de l’entrée. Pendant la période des cerisiers en fleurs, on peut faire hanami (picnic sous les cerisiers) dans le parc. De nombreux marchants de nourriture sont présents pendant cette période et on peut goûter plein de bonnes choses.

  • Prix : Gratuit
  • Comment s’y rendre : En métro arrêts Gion-Shijo (Keihan line) ou Kawaramachi (Hankyu-kyoto line)

Gion

kyoto-gion-geisha

Quartier historique de Kyoto avec des maisons traditionnelles japonaises, on y trouve des restaurants, des salons de thé et des théâtres où se produisent les geisha. Il faut se balader le long du canal de jour comme de nuit car l’atmosphère n’est pas du tout la même. A Gion, il faut se perdre dans les rues, glisser un œil dans l’ouverture d’une porte pour voir ce qu’il y a derrière et aussi laisser jouer son imagination. Vous trouverez de nombreux restaurants, les prix ne sont pas donnés. Bon à savoir, on va tous là-bas avec l’espoir de voir une vraie geisha mais honnêtement elles sont tellement harcelées par les touristes qu’il est quasiment impossible de les voir. Pour vous consoler, on voit plein de personnes en tenue de geisha dans la rue. Ce sont des tenues louées à la journée mais je trouve que ça apporte un charme non négligeable aux lieux que l’on visite.

Le temple Nanzen-ji

Encore un temple me direz-vous ! Et oui mais le petit plus de celui-ci c’est le viaduc qui passe et que l’on peut escalader. C’est vraiment cool ! Le temple est très joli et vaut quand même la balade.

  • Prix : Gratuit
  • Comment s’y rendre : A la fin de la balade le long du canal Philosopher’s Path

Arashiyama : Forêt de bambous géants

arashyama-kyoto-vallee

Après un peu de marche et quelques galères pour trouver l’entrée du lieu nous avons découvert un endroit époustouflant car ne ressemblant à rien de ce que nous avions pu voir avant. Ma réaction : Wahouuuuuu c’est fou !! Les bambous sont immenses et vraiment gros, il y en a partout et on se balade au cœur de cette forêt. Attention, on ne se balade pas comme chez nous entre les arbres mais sur une allée bitumée.

Le plan est gratuit mais par contre il peut y avoir beaucoup de monde. Difficile de se poser et de rester là à méditer quelques instants car c’est trop fréquenté. Néanmoins, il faut le faire car on ne peut pas rester blasé devant ces bambous !

Petit détour à la fin de la visite et nous sommes tombés sur un petit village niché au creux d’une vallée. Avec la brume, j’ai trouvé le lieu très beau et dégageant une petite touche de magie.

  • Prix : Gratuit
  • Comment s’y rendre : En train sur la ligne Sagano arrêt Torokko Arashiyama. C’est juste à côté  (sur Google maps : Sagano road of bamboo forest)

Fushimi-Inari : Sanctuaire aux 1000 toriis

kyoto-fushimi-inari-torii

fushimi-inari-taisha-kyoto-4

fushimi-inari-taisha-kyoto-5

fushimi-inari-plan

Un torii est une séparation symbolique entre le monde réel et le monde spirituel. Il est généralement peint en rouge vermillon. Dans la religion, quand on passe un torii dans un sens il faut repasser dans l’autre sens pour indiquer qu’on est revenu dans le monde réel. Le torii indique qu’on est dans un sanctuaire Shintô.

Ce lieu est tout simplement fantastique, il y a des tunnels de toriis tous alignés et on remonte le chemin vers le sommet. Quand on veut monter jusqu’en haut, le public se raréfie et on prend le temps d’observer sans être sans cesse dérangé. C’est un lieu calme qui amène à se poser quelques minutes et à écouter le bruit de la forêt qui nous entoure. Le jour de notre visite, il y avait de la brume et c’était donc très humide mais je trouve que ça apportait un charme mystérieux au lieu. Bref un énorme coup de cœur que je vous conseille vivement.

Pour la petite info, une scène du film Les mémoires d’une Geisha a été tourné ici quand la petite Sayouri court au début du film et que l’on voit des toriis défiler à toute vitesse.

Pour vous rendre sur place, il faut prendre un train au départ de la gare centrale (Nara line) qui vous dépose à proximité du lieu. C’est très rapide.

  • Prix: Gratuit
  • Comment s’y rendre : En train avec la ligne Nara line au départ de la gare centrale de Kyoto. En bus aussi je pense mais je n’ai pas testé.
  • Site web

Ryoan-ji : Jardin zen

ryoan-ji-jardin-zen

Situé juste à côté du temple d’or, la visite se fait très bien juste après. Le jardin japonais est très beau et bien entretenu, le clou du spectacle se situant dans la maison qui offre l’accès à un jardin zen. Mon premier au Japon ! J’ai adoré la quiétude des lieux et le fait de pouvoir se poser autant de temps qu’on le souhaite dans un silence quasi total (les gens sont très respectueux de cela au Japon) pour pouvoir observer, écouter et méditer. Il pleuvait ce jour-là et le bruit de la pluie et de l’eau qui ruisselle amènent à se détendre. Je me suis sentie bien en repartant, j’étais en accord avec moi-même et j’avais réussi le temps de cette pause à ne penser à rien.

  • Prix : 500 Yens
  • Comment s’y rendre : Quand on va visiter le temple d’or, faire aussi Ryoan-ji.
  • Site web

Philosopher’s path

kyoto-philosopher-path

Un autre coup de coeur de mon voyage, essentiellement dû aux cerisiers en fleurs. Le long de ce canal, sur plusieurs kilomètres, on peut marcher sous les cerisiers en fleurs et profiter de cette odeur si particulière, du calme et de la beauté que les cerisiers apportent au lieu. Un balade à faire assurément !

C’est incontournable et donc très touristique et pour le coup je l’ai fait le jour de la fête des cerisiers en fleur donc forcément il y avait beaucoup de monde … mais on se sent bien finalement !

  • Prix : Gratuit
  • Comment s’y rendre : Départ de la balade en sortant du temple d’argent

Shimogamo

kyoto-shimogamo-heron

Balles de riz

C’est un temple shinto très beau. Pour y arriver il faut traverser un parc avec une petite rivière qui coule et j’ai pu voir un héron. Si vous avez du temps, ce parc est à voir mais pas forcément essentiel.

  • Prix : Gratuit (il me semble)
  • Comment s’y rendre : En remontant le fleuve on y arrive, on est tombé dessus par hasard
  • Site web

Vous souhaitez découvrir la cuisine japonaise et quelques bonnes adresses sur Kyoto ? Je vous en dis plus dans cet article : La cuisine japonaise.

Dernière recommandation, prenez le temps de visiter la ville et de marcher. Vous découvrirez les rues avec des petites maisons ou des petits immeubles, vous pourrez observer comment les gens vivent. J’ai adoré faire ça et c’est au moins aussi intéressant que de visiter des monuments. Je garde un souvenir très agréable de Kyoto, je m’y suis senti bien et je pense y retourner un jour.

Il y a surement d’autres lieux à visiter sur Kyoto et je sais ne pas avoir tout vu, c’est sur ! Quand on part que 3 ou 4 jours, faire les endroits que je vous ai décrit c’est déjà pas mal !

A très vite,

Bises

Laurine

Vous pouvez aussi nous retrouver sur :
Facebook Twitter Instagram Pinterest Google+


Carte de Kyoto

6 réflexions sur “Kyoto : Ce qu’il faut absolument visiter !

  1. bibliblogueuse dit :

    Très bel article (je n’ai pas réussi comme vous à tout caser en un seul) ! Je n’ai pas visité exactement la même chose que vous dans Kyoto, mais c’est une ville que j’ai adorée et dans laquelle j’essaierai de retourner l’an prochain puisque de la famille vient me voir au Japon. Quelle chance pour vous de l’avoir vue sous les cerisiers en fleurs, c’est magnifique !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s